2017_Totorro promo-154 (Florian Renault)

TOTORRO

totorro.bandcamp.com – (France)

TOTORRO sort en 2008 son premier Ep, un début prometteur qui leur ouvre d’entrée de jeu les portes des salles et des premières parties de choix : Caspian, As We Draw, Tides From Nebula… TOTORRO s’incruste avec classe et décontraction dans le paysage post-rock français.

Avec leurs potes de Jean Jean parmi d’autres, les Rennais s’avèrent de sacrés avaleurs de bitume, un penchant pour la route qui les emmène en Europe de l’Est et en Scandinavie avec les moyens du bord et un groupe encore tout jeune. L’expérience paie, TOTORRO s’affirme en une paire d’années comme une des valeurs sûres du rock stellaire en France et hors de nos frontières. Avec un album de la trempe de « All glory to John Baltor » (Tokyo Jupiter Records – 2011) sous le bras, TOTORRO vient défier Mogwaï et consort sur leurs terres. Le quatuor fait le pont entre post-rock/screamo passionné à la Envy et mélodies emo dans la lignée d’American Football, groupe des nineties que le groupe cite souvent en influence. Une ambivalence qui rend TOTORRO à la fois accrocheur et intense, léger et heavy en cassant l’image prise de tête et sérieuse du post-rock. Sur scène l’union est palpable, le son fait bloc et le public repart toujours bluffé, le sourire naïf. Pas de chant – ou à de rares reprises – c’est instrumental mais jamais chiant, compliqué mais toujours catchy.

Leur premier album « Home Alone » sorti début 2014 sur Recreation Center (Yelle) leur ouvre grandes les portes des salles et festivals de France et d’ailleurs, à mi-chemin entre DIY et classe internationale, les Rennais enchaînent tournées entre potes à la coule et scènes de Vieilles Charrues, Artrock, de la Cigale et de festivals étrangers (ArcTanGent, FME…).

Fraîchement sortis de studio, TOTORRO s’échauffe pour la sortie de son deuxième Lp prévu à la rentrée !

THE PROPER ORNAMENTS

www.facebook.com/theproperornaments – (U.K)

Difficile de faire plus lisible que ce troisième album des Proper Ornaments, avec ses références appuyées à la ligne claire, au chant éthéré et aux guitares cristallines du troisième album du Velvet Underground. On pourrait également citer les Byrds, les Beatles ou même Felt, mais ce serait faire peu de cas de James Hoare. Homme protée d’une certaine pop anglaise, Hoare dispense avec générosité ses dons de mélodistes, multipliant les groupes et les projets, qu’ils aient pour nom Proper Ornaments, Veronica Falls ou Ultimate Painting. Chaque fois, c’est le même sentiment de facilité qui domine, l’impression que la musique coule des doigts de cet adepte du home-recording, bricolant des disques comme d’autres réparent de vieux jouets, avec passion et minutie. Ici associé à Max Oscarnold (Toy), il brode un damas de ballades vaporeuses, où le brillant des guitares se fond dans le mat d’une rythmique nonchalante, simplement renforcée de quelques notes de piano. Dit comme ça, ça paraît peu, mais c’est précisément dans cette économie que réside l’art de James Hoare. Inrocks
source : http://www.lesinrocks.com/musique/critique-album/the-proper-ornaments-foxhole/

 

  • Ouverture des portes : 20h30
  • Concert 21h00
  • 10€ réduits & préventes
  • 14€ sur place
Studio 13
 
billetterie

Laisser un commentaire »




La sélection musicale

Newsletter

Abonnez vous à notre Newsletter !
Top
Copyright © Varg' 2012. All rights reserved.
Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better

Twitter

Facebook

Google+